La mise à jour du protocole « Quasar » de Bitcoin SV (BSV) du 24 juillet 2019 porte à 2 Go le plafond de bloc par défaut

Quasar-protocol-upgrade-continues-massive-blockchain-scaling_french

Le 24 juillet 2019, le réseau Bitcoin SV (BSV) fera l’objet d’un fork de son protocole. Cette mise à jour est axée sur la scalabilité : le seul changement envisagé consiste à faire passer la taille maximale (hard cap en anglais) du bloc par défaut de 128 Mo à 2 Go (2 000 Mo). Bien que le hard cap des blocs soit de 2 Go, une partie importante du hash rate des mineurs sera initialement définie manuellement sur une limite à un niveau plus faible (mais très robuste) de 512 Mo – soit bien plus que tout autre projet Bitcoin concurrent.

La mise à jour Quasar représente une étape clé dans le projet de Bitcoin SV de débloquer l’énorme puissance de scalabilité on-chain qui a toujours été possible avec le Bitcoin et devrait permettre à BSV de devenir l’acteur le plus important de la blockchain. BSV peut déjà gérer plus de 300 transactions par seconde sans difficulté et cette capacité est continuellement étendue et devrait dépasser les 1000 transactions à la seconde dans les mois à venir après la mise à jour du réseau Quasar.

Le président et fondateur de la Bitcoin Association, Jimmy Nguyen, explique comment cette mise à jour aidera les mineurs de Bitcoin : « Les mineurs doivent être conscients qu’une scalabilité massive est essentielle pour leur rentabilité – en particulier après le halving (diminution de moitié des récompenses des blocs) de mai 2020 qui réduira la rémunération globale par bloc de 12,5 à 6,25 coins, puis à nouveau en 2024, lorsque la rémunération sera réduite à 3,125 coins et ainsi de suite toutes les x années. Pour que le minage de cryptos reste rentable, les mineurs doivent gagner davantage en frais de transaction pour chaque bloc afin de compenser la rémunération par bloc inférieure. Cela n’est possible que sur BSV. Lors d’un test effectué le 21 mai 2019 sur le BSV Scaling Test Network, un bloc de 1,42 Go a été miné, ce qui a entraîné pour la première fois des frais de transaction supérieurs au montant de la rémunération par bloc de 12,5 coins. C’est ainsi que le modèle économique de Bitcoin est censé fonctionner et c’est ce que Satoshi a toujours envisagé pour que les mineurs restent rentables. »

Minage de nœuds et auditeurs de blockchain : mise à jour du logiciel avant le 24 juillet 2019

Cette annonce décrit la mise à jour du protocole Quasar et ce qu’elle signifie pour le minage de nœuds et les autres opérateurs d’instances BSV (« auditeurs de blockchain ») qui n’écrivent pas dans la blockchain.

Notez que la mise à jour Quasar diffère de la version 0.2.1 de l’implémentation du Bitcoin SV Node publiée le 12 juillet 2019. La version 0.2.1 était une version facultative qui apportait certaines améliorations, notamment pour réduire considérablement le temps nécessaire à la production de blocs contenants de nombreuses transactions, permettant aux mineurs de produire des blocs encore plus volumineux que ce qui est déjà courant avec la blockchain de BSV. La version 0.2.1 ajoute certaines améliorations et est fortement recommandée pour les mineurs, mais n’est PAS REQUISE pour la mise à jour du protocole Quasar. Tout nœud de minage ou tout auditeur de blockchain qui préfère continuer à utiliser la version 0.2.0 du BSV Node peut toujours effectuer une mise à jour directe vers Quasar pour la mise à jour réseau du 24 juillet 2019.

Le réseau BSV passera à Quasar le 24 juillet 2019 vers 13 h 00 GMT. Les nœuds de minage et les auditeurs de blockchains sont invités à mettre à jour immédiatement leur logiciel BSV, avant la mise à jour du réseau.

Le code source de la mise à jour de Quasar sera disponible sur le site Web BitcoinSV.io à l’adresse : https://download.bitcoinsv.io/bitcoinsv/0.2.1/

Tailles Maximales des Blocks : 3 types différents

Il y a trois limites de taille de bloc à prendre en compte lors de la réflexion sur le fonctionnement de la gouvernance de la taille de bloc dans Bitcoin. Les gens parlent souvent de deux niveaux (en anglais) : un soft cap (limite souple) et un hard cap (limite rigide). Mais il convient de distinguer deux versions différentes du hard cap.

Soft cap : il s’agit d’un paramètre spécifique au mineur qui indique la taille maximale de bloc qu’un nœud spécifique tentera de miner.

Hard cap : c’est la taille maximum d’un bloc qu’un mineur acceptera comme valide. C’est le paramètre que l’équipe de BSV Node a l’intention de supprimer entièrement lors de la mise à jour « Genesis » de février 2020. Le hard cap doit être envisagé de deux manières.

  • Hard cap : c’est la taille maximum d’un bloc qu’un mineur acceptera comme valide. C’est le paramètre que l’équipe de BSV Node a l’intention de supprimer entièrement lors de la mise à jour « Genesis » de février 2020. Le hard cap doit être envisagé de deux manières.
  • Hard cap consensuel. Quel que soit le paramètre par défaut du hard cap, la majorité du hash rate de minage peut utiliser un paramètre différent. Dans ce cas, nous avons déjà annoncé qu’un groupe de mineurs représentant ce que nous pensons être la majorité du hash rate ont manifesté leur intention de définir manuellement leur limite maximale à 512 Mo – ce qui reste encore bien supérieur à la limite antérieure par défaut de 128 Mo, mais inférieure au plafond de 2 Go par défaut.

Recommandations pour les mineurs

Nous recommandons que seuls les nœuds de minage apportent des modifications manuelles au hard cap par défaut. Et ce pour la simple raison qu’il est plus facile de suivre un consensus si vous n’appliquez pas du tout de hard cap. Et si vous ne pouvez pas faire cela, la meilleure chose sera d’avoir un hard cap plus élevé que celui fixé par consensus. Nous expliquerons plus en détail bientôt.

Si vous êtes un opérateur de pool de minage ou un mineur, il est recommandé de définir votre hard cap à 512 Mo et votre soft cap à une valeur inférieure.

Dans le logiciel de Bitcoin SV, il s’agit de paramètres de configuration qui portent en réalité des noms différents. À titre d’exemple, voici les paramètres de configuration spécifiques pour une configuration hard cap de 512 Mo / soft cap de 256 Mo :

Hard cap : -excessiveblocksize=512000000

Soft cap : -blockmaxsize=256000000

Recommandations pour tous en dehors des mineurs : « auditeurs de blockchain »

De nombreuses entreprises et de nombreux particuliers exécutent une instance de Bitcoin SV mais ne sont pas impliqués dans le minage. Par exemple, si vous exploitez un wallet ou un échange de cryptos prenant en charge BSV, vous exécutez une instance du logiciel de Bitcoin SV Node. Mais contrairement aux mineurs – qui écrivent dans la blockchain – les autres opérateurs d’instances BSV ne sont que des « auditeurs de blockchain ».

Si vous êtes un auditeur de blockchain, nous vous recommandons de ne modifier aucun paramètre par défaut dans le logiciel de BSV Node. Votre hard cap par défaut devrait rester à 2 Go. Si vous essayez de le modifier pour qu’il corresponde aux mineurs, il y a un risque que les mineurs modifient le paramètre d’ici février 2020 (et vous n’en entendrez peut-être pas parler). Dans ce scénario, vous serez définitivement déconnecté du réseau jusqu’à ce que vous remarquiez le changement apporté par les mineurs et que vous augmentiez votre propre limite maximale.

Mais que se passe-t-il s’il y a un bloc plus grand que 512 Mo ?

Votre nœud acceptera ce bloc au début, mais ensuite, une des deux choses suivantes se produira :

  • Si le mineur qui a exploité le plus gros bloc a une majorité de hash rate, la chaîne s’allongera et vous continuerez à suivre la chaîne la plus longue. Les autres mineurs devront choisir soit de relever leur limite et de suivre la chaîne la plus longue, soit de rester forked. Nous nous attendons à ce que ce soit le scénario probable.
  • Si le mineur qui a exploité le bloc le plus important possède un hash rate moins important, le bloc devient orphelin et votre instance Bitcoin SV se réorganisera pour revenir à la chaîne majoritaire.

Contrairement à ce que la communauté Bitcoin a cru au cours des 10 dernières années, les blocs orphelins ne sont pas mauvais et ne constituent pas un risque pour la sécurité. Les blocs orphelins sont une caractéristique de Bitcoin et font en fait partie de la façon dont le consensus Bitcoin de Nakamoto est censé fonctionner. Apprenez-en plus (en anglais) sur le sujet avec Steve Shadders, directeur de la technologie chez nChain.

Changer la culture du Bitcoin

La mise à jour Quasar représente un changement culturel important pour le Bitcoin. En séparant le hard cap par défaut (défini par les développeurs de protocole) du hard cap consensuel (défini par les mineurs), l’équipe de Bitcoin SV Node dilue la puissance du paramètre par défaut. Il s’agit d’un effort très important de la part de l’équipe de Bitcoin SV Node pour faire en sorte que la responsabilité du consensus sur la capacité soit entre les mains des mineurs. Les mineurs sont désormais responsables de la gestion du consensus sur la taille des blocs. S’ils commettent des erreurs, cela leur coûtera cher car ils ont un intérêt économique à prendre les meilleures décisions.

L’année prochaine, le réseau Bitcoin SV franchira la dernière étape de cette transition culturelle. Avec la mise à jour « Genesis » de février 2020, l’équipe de Bitcoin SV Node supprimera complètement la limitation par défaut (ou plus exactement, le hard cap deviendra infini). Au cours des six prochains mois, nous espérons que les mineurs apprendront leur nouveau rôle dans la gestion de la limitation par consensus du réseau BSV. Pendant ce temps, l’équipe de Bitcoin SV Node s’efforcera d’offrir aux mineurs de meilleurs outils pour gérer les tailles de blocs non plafonnées de manière plus sûre.

De plus, les opérateurs d’auditeurs de blockchain s’habituent peu à peu à l’idée de devoir se réconcilier avec les blocs orphelins et les réorganisations de blocs ; ou, au moins, d’apprendre à gérer un environnement où les blocs orphelins et les réorganisations de blocs sont normalisés. Les réorganisations de bloc n’enfreignent pas les règles ; elles ne semblent choquer que ceux qui n’ont pas été assez attentifs aux dires des développeurs de Bitcoin Core.

Steve Shadders, CTO de nChain et Directeur Technique de l’équipe de Bitcoin SV Node explique : « Le bitcoin est un jeu brutalement darwinien. C’est un reflet du monde naturel dans lequel certaines des plus dures réalités sont précisément ce qui motive le renforcement des espèces et de l’écosystème mondial qui les héberge. La mise à jour Quasar consiste essentiellement à aider tous les participants de Bitcoin (BSV) à comprendre cela et à s’y adapter, en prévision de la mise à jour Genesis de BSV en février 2020. »